fbpx

Le développement du langage oral des bébés d’après la pédagogie Montessori

11 juillet 2020

La pédagogie Montessori, élaborée par Maria Montessori et proposée dans toutes les structures Neokids, ne propose pas le français comme matière. Dans cette pédagogie, nous parlons plutôt de “langage”. Le langage est d’ailleurs composé de six axes principaux : le langage oral, l’introduction à l’écriture, les premières activités de lecture, l’écriture manuscrite, les Grands Récits puis l’apprentissage de la grammaire.

Maria Montessori, basée sur ses recherches en neuroscience, estime que l’esprit de l’enfant est absorbant entre 0 et 6 ans. Il pourrait d’ailleurs probablement l’être avant, pendant la grossesse. L’esprit absorbant est directement corrélé à ce que l’enfant entend, il est donc essentiel d’utiliser un langage précis et de communiquer le plus possible avec lui, dès son plus jeune âge.

 


Dans cet article, nous nous concentrons principalement sur le développement du langage oral. La capacité à communiquer de l’enfant évolue petit à petit depuis la naissance, notamment au travers de toutes ses premières communications avec un autre. Les plus petits vont alors commencer un long voyage dans la découverte d’eux-même comme une entité indépendante.

Les bébés sont, dès le début, programmés pour le langage symbolique.

En effet, autour de 2 mois, les nerfs de la gorge, de la bouche et de la langue sont développés pour que l’enfant puisse émettre des gazouillis et donc commencer à communiquer et se faire entendre. Grâce à ces gazouillis, l’enfant s’entraîne et commence déjà à renforcer ses muscles. A partir de cet âge, il va donc s’amuser à émettre des sons et les écouter.

De ce fait, il est essentiel d’éviter les tétines qui vont empêcher l’enfant d’émettre ses sons et lui donner l’impression qu’il est incapable de produire un son.

 

 

Autour de 5 mois, les enfants vont commencer à associer consonnes et voyelles “ ma ma ma, ba ba ba”. Plus les parents accorderont de l’attention et de l’écoute au bébé, plus ce son sera qualitatif. S’ils répondent en écoutant et imitant le bébé, celui-ci bavardera plus. Dès le début, il est essentiel de mettre en place un dialogue, parler, puis attendre une réponse.

Toute situation du quotidien peut être l’occasion de dialoguer : quand vous l’habillez, le changez, le promenez, lui présentez son entourage. Il est important de nommer distinctement les actions, les personnes, les objets. Utiliser des mots simples mais faire attention à respecter l’enfant dans son auto-formation. Utiliser des mots simples ne veut pas dire utiliser toujours les mêmes. En effet, afin que l’enfant puisse développer son langage, il est essentiel d’utiliser un vocabulaire riche, une bonne grammaire et de prononcer distinctement tous les mots. Plus vous utilisez une quantité variée de mots, plus son langage se développera.

De plus, il est essentiel de lui adresser les mots directement. Le bébé a besoin d’interagir directement avec vous quand vous parlez et d’être au même moment en relation avec le monde réel autour de lui, avec les objets, actions, personnes, que vous lui présentez.

À travers ces conversations, vous posez les bases de la communication intelligente.

 

 

Autour de 9 ou 10 mois, l’enfant fait une grande découverte : il se rend compte que les sons peuvent avoir un sens. De ce fait, il va pouvoir commencer à nommer les membres de sa famille : papa, maman…

Puis, il fera la connexion entre les sons et les objets, actions, personnes. Il peut d’ailleurs commencer à être frustré, se rendant compte qu’il ne peut tout prononcer. Par cette frustration, il commencera à aller au-delà dans la production de ses propres sons.

À 12 mois, l’enfant a souvent appris quelques mots, autour de six. Il va alors continuer à ajouter des mots et des expressions de manière mensuelle. Une fois que son vocabulaire comprend une cinquantaine de mots, il va alors apprendre de nouveaux mots de manière quotidienne.

Cette explosion du vocabulaire se produit en général entre 12 et 24 mois, si elle ne s’est pas encore produit autour de 18 mois, il ne faut donc pas s’inquiéter.

 

 

Durant les 4 à 5 années suivantes, l’enfant apprendra un nouveau mot de vocabulaire toutes les deux heures. Le développement du langage chez l’enfant est particulier grâce à 3 capacités innées du cerveau :

  • Celle à comprendre les mots comme se référant à la globalité d’un objet et non à une partie ou une propriété uniquement.
  • Celle à comprendre de manière instinctive que certains mots se réfèrent à un groupe et non à un élément individuel. Par exemple, le mot « animaux » qui se réfèrent à tous les animaux (tigres, vaches, lapins…)
  • Celle à reconnaître que certains mots vont se référer à une nouvelle propriété ou nouvelle partie d’un objet déjà connu. Par exemple, une couleur, ou une partie du corps.

Ces capacités s’appliquent également à la grammaire, qu’il va comprendre tout de suite de manière instinctive et intuitive. L’expansion de la grammaire va d’ailleurs arriver juste après l’explosion des mots. Avant 4 ans, les enfants auront en général intégré toutes les règles de grammaire.

À partir de ce moment, en même temps que le langage oral va commencer à se développer, il est essentiel d’accompagner l’enfant dans le développement de son langage écrit.