21 août 2022

La posture de l’éducateur dans la méthode Montessori

La première mission de l’éducateur est de se préparer psychologiquement pour accompagner l’enfant, soit se rééduquer avant d’éduquer. La perfection n’est pas attendue, impossible à atteindre, mais l’adulte doit développer des qualités nécessaires à l’épanouissement de l’enfant. Son rôle est fondamental, il se décompose en 3 axes : observateur, modèle, accompagnateur.

Le rôle d’observateur

Il est la pierre angulaire de la pensée Montessorienne. Observer l’enfant permet de connaître et de comprendre l’enfant dans sa singularité et ainsi pouvoir lui apporter une aide utile.

Observer → Permet de doser l’intervention → Respect de l’enfant dans sa liberté l’exécution

L’observation permet à l’adulte de :

  • Doser son intervention
  • Jauger l’utilité d’intervenir
  • Choisir de stimuler ou non
  • Stimuler proportionnellement

L’observateur est alors dans une posture de chercheur avec un regard neuf qui permet ainsi de découvrir et redécouvrir un enfant en excluant les étiquettes.

Lors de l’observation : l’enfant est en concentration, l’adulte n’intervient pas, même si l’activité n’a pas de sens pour l’adulte.

Cette posture aide l’adulte à respecter l’activité spontanée de l’enfant. Elle incite aussi à comprendre cette activité et à prendre conscience qu’elle répond à des forces intérieures d’auto-éducation.

Éduquer un enfant repose sur la capacité à distinguer :

ACTION CONSTRUCTRICE DE L’ENFANTACTION DÉSORDONNÉE DE L’ENFANT
Initiée par des guides intérieursRépond à une impulsion destructrice
Débouche sur la concentrationInterrompue par l’adulte avec bienveillance
(calme, contact visuel avec l’enfant)
Respect de l’activité réalisée par l’enfant

L’observation permet aussi de mettre en place une ambiance adaptée au besoin de l’enfant. Une ambiance respectueuse des besoins naturels de l’enfant.

Les bienfaits pour l’adulte de l’observation :

  • Stimule l’intérêt de l’éducation
  • Permet de savoir s’observer soi-même
  • Motive le désir de bien faire

Être un modèle

L’enfant s’imprègne des caractéristiques humaines de son ambiance. Il absorbe les attitudes, la façon de faire et de parler des adultes. Il apprend ce qu’il peut faire ou pas en regardant vivre les adultes.

Dans son rôle, l’adulte doit indiquer à l’enfant qu’il y a des choses possibles et d’autres qui ne le sont pas, avec gentillesse et fermeté. Les limites doivent être claires et faciles à intégrer.

Il est donc essentiel de travailler sur sa manière d’être et montrer le bon exemple. L’adage : « Faites ce que je dis et non ce que je fais » doit être oublié ! L’adulte doit incarné ce qu’il veut transmettre.

Attention cependant : Rien n’est absorbé en un jour ! L’adulte doit baisser son niveau d’exigence envers le tout-petit et élever celui qu’il a envers lui-même.

Nous devons nous efforcer de mieux comprendre la personnalité de l’enfant. Avant toute chose, le premier devoir de l’éducateur consiste à reconnaître et à respecter la personnalité humaine de cet être nouveau.

Maria Montessori
  • Accepter l’enfant, c’est l’aider à s’accepter lui-même.
  • Respecter l’enfant, c’est lui permettre de se respecter.
  • Reconnaître son individualité et sa personnalité, c’est l’aimer !

L’éducateur doit pouvoir favoriser l’expression des émotions et des sentiments. Nier le sentiment de quelqu’un fait baisser l’estime qu’il a de lui. Tous les sentiments sont acceptables, ce sont les comportements qui peuvent être inacceptables.

Pour évoquer un comportement qui importune : on évoque ce comportement, on décrit les faits, on ne critique pas l’enfant.

Exemple :

Oui : « Tu as mis de la terre sur le tapis et cela me gêne »

Non : « Tu es sale ! »

Les nouvelles pratiques du maternage proximal !

Être accompagnateur

Dans la crèche Montessori NeoKids, l’éducateur accompagne l’enfant à cheminer vers la liberté en l’éduquant au choix.Il multiplie les occasions d’exercer à choisir : choisir c’est aussi renoncer !

L’éducateur doit donc guider l’enfant vers des activités construites afin de l’inciter à développer :

  • Ses mouvements
  • Son langage
  • Ses sens
  • Son sens social

Il doit impliquer l’enfant tout en prenant en compte ses périodes sensibles.

La mission de l’adulte est d’accompagner l’enfant vers lui-même, à savoir l’aider à devenir lui-même.

Il faut reconnaître la force qui constitue le « maître intérieur » de l’enfant. L’adulte doit accepter et élan et fournir à l’enfant une ambiance dans laquelle il pourra exprimer cet amour de la vie.

L’éducateur devra apprendre à se connaître. Déterminer ses qualités et ses défauts l’aidera à accepter ceux de l’enfant afin de développer des qualités à l’éducation positive :

  • Esprit de service
  • Humilité
  • Disponibilité
  • Patience
  • Bienveillance
  • Capacité à attirer l’enfant vers une activité
  • Empathie et qualité d’écoute

L’éducateur doit se poser une question : « En intervenant ainsi, vais-je favoriser ou entraver le développement de cet enfant ? »

L’adulte doit prendre soin de lui-même pour nourrir la relation avec l’enfant. Son rôle est essentiel. D’autant plus qu’il intervient aussi dans la mise en place d’un environnement et des aides aux développement de l’enfant.

Il faut nous éduquer, si nous voulons éduquer.

Maria Montessori