17 décembre 2022

Quelle est l’importance du langage ?

L’importance du langage fait partie de l’humanité et parler est une construction intérieure qui débute à la naissance. Peu de temps après, l’enfant cherche à examiner d’où vient cette « musique » remarquée sur les lèvres d’une bouche humaine. Il cherche à tout prix à en examiner les mouvements pour, plus tard, les reproduire.

Comment se développe le langage ?

Maria Montessori a découvert une « période critique » quant au développement de la parole chez l’enfant. Pour qu’il parvienne à parler, l’enfant doit entendre parler et vivre des expériences langagières. La période dite « sensible » se passe entre l’âge d’un an et 3 ans ; cette période sensible correspond à celle du développement musculaire identifiée par la doctoresse Montessori (1 an – 4 ans). Elle la nomme période sensible du mouvement.

Puisque nous savons que la « langue, comme clé sur le monde » ouvre à l’enfant toutes les portes, nous comprenons immédiatement la grande mission qu’est pour nous l’apprentissage et l’importance du langage.

L’enfant est prédisposé à de nouvelles conquêtes et au-delà de celle du langage parlé à celle du langage écrit. L’enfant peut en très peu de temps apprendre à écrire et à lire, car l’éducation initiale Montessori consiste en une réelle préparation de la main et l’esprit de l’enfant vers ces nouvelles conquêtes.

Vers 2 ans : explosion du langage parlé, explosion de l’écriture puis de la lecture.

Chacune de ses phases est le résultat d’un très long travail intérieur qui va se révéler à un certain moment à l’enfant et à son entourage et qui doit absolument avoir été acquis dès le plus jeune âge.

Le langage parlé

Le « bain » de langage permet à l’enfant en dessous de 12 mois (et même avant sa naissance !) à 6 ans, un développement naturel par une imprégnation permanente grâce à ce que Maria Montessori appelait « l’esprit absorbant ». L’enfant baigne dans sa langue maternelle et ainsi se l’approprie, la construit en interne, puis vient le moment où il montre au grand jour ses capacités en « parlant ». L’enfant progresse en général très rapidement dans cette émission de parole. Mais il ne faut pas oublier que son cerveau y travaille depuis plusieurs années avant cela en discriminant les sons, en segmentant la chaîne orale parlée en mots, en trouvant le sens des mots et en s’exerçant physiquement à l’action de parler avec le « babillage ».

Les activités de langage oral sont vitales. Les trois premières années de sa vie, l’enfant absorbe le langage comme un tout de manière inconsciente. Puis il consolide cette acquisition, sa capacité à parler, son vocabulaire et clarifie son discours. Les activités de langage oral sont également les fondations indispensables pour une exploration future de l’écrit.

En effet, l’enfant doit avoir élaboré et structuré son langage oral avant d’aborder avec facilité le langage écrit. Les activités de langage vont donc préparer l’enfant à l’autonomie et à la créativité en écriture ainsi qu’à l’aisance et à la compréhension en lecture.

Le Vocabulaire

Avec l’importance du langage, il est fondamental d’avoir un vocabulaire riche pour pouvoir communiquer tous ses besoins, ce que l’on veut, ne veut pas, ce que l’on ressent et donc avoir confiance en soi.

Il existe une multitude de moyens pour développer le langage oral de l’enfant, en voici quelques-uns :

  • Dès la naissance parler le plus possible à l’enfant et lui expliquer tout ce que l’on fait
  • Utiliser un vocabulaire varié pour expliquer les choses
  • Être précis et utiliser un langage élaboré, prendre le temps de bien exprimer sa pensée et d’utiliser les mots justes. Nous avons la responsabilité d’apporter un lexique varié.
  • Utiliser des imagiers.
  • Reformuler quand il y a des incohérences dans le discours.
  • Favoriser les interactions avec l’enfant.
  • Faire écouter des chansons, des comptines, poèmes.
  • Lire des histoires variées en fonction des thèmes.
  • Favoriser le langage lors de tous les regroupements : le matin, à l’heure des repas, à l’heure de la sieste, etc..

Les crèches Montessori NeoKids veillent avec conviction et passion à respecter les préceptes de Maria Montessori. Trouvez la crèche la plus proche de chez vous ou faites appel à un.e baby-sitter Montessori.