26 mai 2021

Yoga et bébé

Depuis quelques années et surtout suite à cette crise sanitaire qui a frappé le monde entier, le yoga s’est installé dans le quotidien de chacun. L’étymologie du mot yoga vient du sanskrit “yuj” qui veut dire union. Le yoga est ainsi une pratique globale qui intègre le corps physique, mental et spirituel. La pratique du yoga en théorie ne se limite pas à un enchaînement de postures. Il s’agit plutôt d’un art de vivre”, décrit dans les Yoga sutras de Patañjali, l’ouvrage de référence du yoga moderne.

De nombreuses pratiques de yoga se sont développées : Hatha, Vinyasa, Ashtanga, Nidra, etc. Le yoga a également de nombreux bienfaits pour les bébés et les nouveaux parents, de la grossesse jusqu’aux premières années de vie du bébé.

Les nourrissons : de grands yogis !

On l’ignore souvent mais les bébés sont dores et déjà de grands yogis. Le yoga est inné pour eux ! En effet, si l’on observe attentivement un bébé, on constate vite à quel point le mouvement fait partie intégrante de son quotidien. A l’aide de différentes postures naturelles, le bébé développe sa souplesse, sa flexibilité, son équilibre, sa force, etc. Exactement comme pour les postures de yoga à l’âge adulte ! En développant leur motricité, les bébés s’ajustent à l’environnement qui les entourent mais surtout à leurs propres capacités motrices. Le bébé est donc bien conscient de son corps et apprend à l’écouter. D’un point de vue du yoga, le bébé arrive ainsi à trouver des positions de détente et de relaxation, favorisées par une respiration profonde.

Si le bébé trouve ces positions naturellement, le yoga nous offre une grille de lecture nouvelle et unique aux mouvements du bébé. L’adulte retrouve sa posture d’observateur et va apprendre à contempler les gestes naturels de son enfant. L’adulte et le bébé peuvent alors aller plus loin et pratiquer le yoga ensemble !

Baby yoga

Tout d’abord, sachez que l’on peut démarrer le baby yoga dès les 3 ou 4 mois de son bébé.

Le yoga pour bébé, ou baby yoga, permet à l’enfant et au parent de partager cet éveil sensoriel ensemble. Grâce à une suite de positions simples et douces, le parent et l’enfant vont se connecter. Pour la maman, notamment après la grossesse, cela lui permet de retrouver du mouvement et de se rééquilibrer après un important bouleversement du corps. Pour le nourrisson, ces postures de yoga vont avoir des bienfaits importants sur son corps : renforcement de la colonne vertébrale, tonification du corps et des muscles, développement de la souplesse des articulations, développement de la motricité, travail de la respiration, etc. Le bébé continue ainsi d’apprendre à écouter son corps et à se faire confiance. Développer sa confiance en lui grâce au corps lui permettra une meilleure estime de soi pour le futur !

Alors concrètement, comment mettre en place ce baby yoga à la maison ? Portez tout d’abord une tenue confortable et installez un tapis dans un endroit calme et apaisant. La température de la pièce doit être agréable  (entre 22 et 24 degrés). La séance doit se pratiquer sans contrainte : le parent et l’enfant doivent apprendre à s’écouter et à vivre ce moment en pleine harmonie. Le parent doit également parler à son bébé, vous écouter le relaxera grandement ! Enfin, n’hésitez pas à mettre une petite musique relaxante, des sons de la nature ou des musiques plus traditionnelles.

Quelques postures

  • Allonger sur le dos : posez vos mains sur le ventre du nourrisson, puis respirez lentement et profondément. Le bébé va suivre votre regard, puis va commencer à vous imiter. Il fixera ensuite le rythme de ses respirations aux vôtres.
  • Positions de balancement  et de croisements
  • Postures diagonales

Il existe bien entendu une grande variété de postures. Encore une fois, il n’y a pas de règles. Si vous sentez qu’au moment présent, le bébé va se mouvoir de manière naturelle, apprenez à l’écouter.

Massage

Une belle manière de clôturer sa séance de yoga avec son bébé et lui faire un massage. Ce soin permet de reconnecter avec son bébé, de l’apaisement, et surtout de se faire du bien ! Il est possible de suivre des ateliers pour apprendre à masser son bébé. Généralement, ces gestes doivent être intuitifs ! Cela ne doit en aucun cas être une obligation pour le parent et pour l’enfant. Il arrivera en effet que le bébé ne souhaite pas de massage à ce moment-là, il faudra donc accepter de l’écouter et de repousser ce moment de grandes relaxations à plus tard. Les massages ont de grands bienfaits, en dehors de la relaxation : amélioration des inconforts digestifs, travail sur les freins restrictifs, travail sur le sommeil, etc.

Yoga prénatal et postnatal

Enfin, le yoga prénatal et postnatal est fondamental pour les nouvelles mères ou futures mères.

Le yoga prénatal permet à la future mère de rester en mouvement à l’aide de postures de yoga adaptées à la grossesse tout au long de ces 9 mois d’attente. Il travaille ainsi sur la sphère corporelle mais également émotionnelle et spirituelle. Il s’agit donc d’un accompagnement clé pour ce bouleversement de vie ! Le yoga post-natal est aussi essentiel, voire plus encore ! Tout d’abord, c’est une excellente manière de reprendre une activité sportive tout en douceur, et en emmenant son bébé ! Il accompagnera au mieux les mères, qui doivent se remettre de l’accouchement et vivre de manière plus apaisée les premières semaines de vie de son enfant. Pour ces pratiques, il est essentiel de trouver des professeurs formés en yoga prénatal et postnatal.

Découvrez le 1er réseau de crèches Montessori en Europe !